Site créé le
28 octobre 1998

(version 4.0)

 
2 octobre 2003 - Réponses aux supporters
 
 


Nico OUEDEC : "Motivé comme à mes débuts"


Nicolas, as-tu essayé de convaincre certains de tes anciens partenaires de te rejoindre dans ton aventure chinoise? Si oui, quelles ont été leurs réactions ?
Oui, quelques anciens partenaires m'ont contacté afin de les mettre en rapport avec certains clubs chinois. Ce fut le cas de Reynald Pedros et Eric Decroix. Reynald est même venu faire un essai d'une semaine à Shenyang. Le résultat malheureusement fut négatif. Quant à Eric ,une offre lui est parvenu de Beveren et il a préféré s'engager avec ce club belge.

Parles-tu un peu le Chinois, et comment fais-tu pour communiquer ?
Depuis un an et demi et mon arrivée en Chine, ce serait prétentieux de dire que je parle désormais le Chinois. C'est une langue vraiment difficile à maîtriser surtout au niveau de la prononciation. Néanmoins, j'ai appris quelques bases qui me permettent de me faire comprendre. Les clubs chinois sont tous très bien organisés. Ils mettent ainsi à la disposition des joueurs étrangers des interprètes qui nous facilitent grandement la vie courante. Pour tous les interviews télé et radio, ils nous assistent pour la traduction. C'est un plus énorme pour notre adaptation.

Qu'est-ce que tu aimes le plus en Chine ? Et le moins ?
Etant curieux de nature, je suis toujours impressionné par l'immensité de ce pays et la variation de style suivant la ville où je me trouve. Certaines villes sont d'une modernité impressionnante (Shanghai en est le parfait exemple) alors que dans d'autres, on a l'impression d'être dans le far west. Le contraste est édifiant. J'aime cette diversité et je me régale avec mon appareil photo. Je n'ai jamais autant pris de photos que depuis mon arrivée ici. Tout ceci a ses avantages et inconvénients. L'hygiène laisse à désirer dans ces villes et je n'ai pas spécialement été surpris par l'épidémie.

As-tu des contacts avec Français en installé en Chine ?
Non je n'ai pas de contacts avec d'autres Français en Chine. A part avec Patrice Neveu (ami très proche et coach d'une équipe de deuxième division).

Es-tu habitué à la nourriture chinoise ?
Au niveau nourriture, les étrangers ne sont pas logés a la même enseigne que les joueurs chinois. On a ainsi droit à une nourriture occidentale. Que ce soit au centre d'entraînement ou dans les hôtels lorsqu'on se déplace, les chefs cuistots nous proposent ce que nous aimons (poulet, pâtes, frites, poisson, etc...)

Encore combien de temps penses-tu jouer au football ? Penses-tu finir ta carrière en Chine ?
Tant que l'envie et le bonheur d'aller tous les jours à l'entraînement me tiendra, aucune raison d'arrêter. Bien sûr, tout dépend des propositions que je recevrai dans les semaines qui viennent mais le bonheur de marquer des buts est toujours présent. Je ressens comme à mes débuts la même sensation d'excitation de voir le ballon franchir la ligne de but. J'espère la prolonger le plus longtemps possible. Mon physique ne me trahissant plus comme à une certaine époque de ma carrière, je peux donc ainsi jouer avec tous les atouts de mon côté.

As-tu été contacté récemment par un club français ou européen ?
Oui j'ai eu quelques contacts en France durant l'intersaison mais étant sous contrat jusqu'en décembre impossible de me libérer. Ce n'était pas dans mon intention de rentrer en France. Je me plais ici ,même si parfois le mal du pays se fait ressentir.

As-tu des contacts avec certain de tes anciens coéquipiers ?
Oui j'ai bien sûr gardé quelques contacts en France avec mes anciens partenaires que ce soit à Nantes, Montpellier et même de la Louvière. L'amitié est importante et je suis toujours heureux de les avoir au téléphone. Les années passent mais les amis restent.

Interview exclusive site officiel de Nicolas Ouédec

 

 
 

 

ENCOURAGEMENTS

Vos questions, vos impressions, vous souhaitez une photo dédicacée (laissez votre adresse postale) ou tout simplement écrire un message de soutien, vous pouvez écrire à Nico à cette adresse mail :
nico@nicolasouedec.com